Accueil Actualités du divertissement d'horreur La terreur basée sur Creepypasta est palpable dans la bande-annonce de "Nous allons tous à l'exposition universelle"

La terreur basée sur Creepypasta est palpable dans la bande-annonce de "Nous allons tous à l'exposition universelle"

Un peu comme Channel Zero et The Empty Man

by Trey Hilburn III
5,640 vues
Équitables

If Chaîne zéro et L'homme vide nous ont appris quelque chose, c'est que Creepypasta, né sur Internet, est une fontaine d'histoires d'horreur vraiment effrayantes et originales. Réalisateur, Jane Schoenbrun's Nous allons tous à l'exposition universelle plonge dans cette même encre effrayante pour nous donner les résultats du "défi de l'exposition universelle"

Nous allons tous à l'exposition universelle a ce même construit dans la terreur dans son atmosphère comme L'homme vide et Chaîne zéro. La solitude et la claustrophobie supplémentaires de ces messages dans le film sont effrayantes d'elles-mêmes, sans aucune sorte de contexte même.

Le synopsis officiel de Nous allons tous à l'exposition universelle Va comme ça:

Tard par une nuit froide quelque part aux États-Unis, l'adolescente Casey (Anna Cobb dans son premier long métrage) est assise seule dans sa chambre mansardée, faisant défiler Internet sous les étoiles qui brillent dans le noir et les affiches à lumière noire qui recouvrent le plafond. Elle a finalement décidé de relever le World's Fair Challenge, un jeu d'horreur en ligne, et d'embrasser l'incertitude qu'il promet. Après l'initiation, elle documente les changements qui peuvent ou non lui arriver, ajoutant ses expériences au mélange de clips en ligne disponibles pour le monde entier. Alors qu'elle commence à se perdre entre le rêve et la réalité, une figure mystérieuse tend la main, prétendant voir quelque chose de spécial dans ses téléchargements.

Le film met en vedette Anna Cobb dans un rôle dont les journalistes de cinéma sont devenus fous. Je n'ai pas encore vu le film personnellement, mais notre propre Kelly McNeely a adoré le film du Festival Fantasia. C'est rapidement devenu l'un de ces films qui évolue rapidement dans mes sorties d'horreur les plus attendues.

J'ai bon espoir que les contes de Creepypasta deviennent la source de plus de jeunes cinéastes prometteurs. Il y a une richesse de terreur qui ne demande qu'à être explorée.

Nous allons tous à l'exposition universelle arrive dans certains cinémas et sur demande à partir du 22 avril.