Accueil Actualités du divertissement d'horreur Michael Gross sur le voyage de Burt Gummer et 'Tremors: A Cold Day in Hell'

Michael Gross sur le voyage de Burt Gummer et 'Tremors: A Cold Day in Hell'

by Waylon Jordanie

Si vous demandez à Michael Gross, il vous dira qu'il est l'homme le plus chanceux du monde. Non seulement il a joué l'un des derniers grands pères de la télévision dans la sitcom à succès «Family Ties», mais à la fin de l'émission, il a décroché le rôle de toute une vie en tant que Burt Gummer, le survivaliste armé d'armes dans l'horreur extrêmement populaire. - franchise de comédie Tremblements.

Gross, qui joue actuellement dans la sixième entrée de la franchise Tremblements: une journée froide en enfer, s'est récemment entretenu avec iHorror pour parler de son incroyable voyage et comment tout a commencé en faisant l'histoire de la télévision.

«Vous prenez ces choses pour acquis lorsque vous les faites, et vous ne réalisez pas ce qu'elles signifient pour les gens pendant que vous les faites», a déclaré l'acteur. «Mais quand nous avons commencé à faire Family Ties sur le terrain de la Paramount en 1982, une scène sonore près de nous avait tourné« Taxi »là-bas. «Laverne & Shirley» et «Happy Days» jouaient toujours, «Joanie Loves Chachi» était dans un studio attenant.

L'émission a attiré en moyenne 28 millions de téléspectateurs par semaine et, à sa fin en 1989, Gross a été quelque peu surpris lorsqu'une porte d'opportunité inattendue s'est ouverte.

"La première Tremblements a été un vrai régal pour moi parce que cela s'est passé dès la sortie de la porte après «Family Ties» et cela a répondu à deux questions », a-t-il déclaré. «Y aurait-il une vie après les« liens familiaux »? Les gens m'accepteraient-ils comme un personnage très différent? »

Pourtant, après une carrière impressionnante dans le théâtre en direct jouant plusieurs rôles par an, Gross n'a eu aucun mal à faire la transition. En fait, il était plus que désireux de le faire, et il était heureux de prouver aux critiques qu'ils avaient tort.

«Pour être honnête avec vous, cette transition n'a pas été difficile. C'était si bien écrit et je sentais que je connaissais cet homme depuis le début », a expliqué Gross. «Je me suis probablement senti plus mal à l'aise de jouer Steven Keaton qui était si normal. J'aime jouer les fous, les gens les plus décalés.

Michael Gross et Reba McEntire dans les premiers Tremors

Pour Gross, cependant, jouer à Burt revenait à marcher sur une ligne très fine, et il a passé beaucoup de temps à réfléchir à quand ou comment «un fou avec beaucoup d'armes» est drôle, et quand devient-il quelque chose de dangereux? Cette question est devenue particulièrement pointue à la lumière d'un nombre croissant de fusillades de masse.

«C'est pourquoi nous avons finalement insisté sur la règle cardinale de Tremblements», A déclaré l'acteur. «Personne ne tourne son arme contre un autre être humain dans nos films. Les humains sont les bons et les monstres sont les méchants. Nous sommes tous une famille humaine luttant contre le véritable ennemi.

Ce n'était qu'un des éléments qui se sont réunis qui font de la franchise un succès, et pourtant, après le premier film, il semblait qu'il était mort avant de commencer.

Les producteurs ne savaient pas très bien comment commercialiser le premier Tremblements lors de sa sortie en salles. Ils ont promis au public un film d'horreur hardcore et n'ont pas réussi à le livrer. Après seulement deux semaines dans les salles, le film a été tiré et envoyé en vidéo.

Et puis quelque chose de magique s'est produit.

Le début des années 90 a été le temps de gloire des magasins de location de vidéos, et Tremblements le nombre de locations a commencé à croître de façon exponentielle. C'était le genre de culte auquel personne ne s'attendait jamais et personne n'a été plus surpris que Gross lorsqu'il a reçu un appel pour voir s'il serait intéressé à faire une suite.

«Les gens m'ont appelé toutes ces années plus tard et ont dit:« Croyez-vous que nous allons en faire un autre? et je leur ai dit que non », a ri Gross. «Mais apparemment, il avait été transmis comme le sale petit secret de quelqu'un. Cela avait pris de l'ampleur et les gens en voulaient plus.

«Plus» s'est traduit par le rôle de Gross prenant davantage une place centrale dans l'arc global de la franchise. Cela a offert à Gross une chance de vraiment découvrir qui était Burt Gummer et ce qui l'a poussé à faire les choix qu'il a faits.

«Quand nous sommes arrivés Tremblements 5, Je leur ai dit que nous avions besoin de plus de défis pour Burt. Nous savons qu'il peut chasser les monstres. Mais comment pourrions-nous le défier? Dit Gross. «Alors nous avons amené son fils et lui avons demandé: 'Comment un solitaire peut-il affronter le fait qu'il y a une autre personne qui veut faire partie de sa vie?' '

C'était, en fin de compte, un défi intéressant et hilarant pour lequel Burt était plus que prêt et finalement lui et son fils sont arrivés à… eh bien, appelons cela une trêve.

Jamie Kennedy et Michael Gross dans Tremors

Dans le dernier film, Burt et son fils, Travis (joué par Jamie Kennedy), chassent ensemble les Graboids, cette fois dans les régions les plus septentrionales du Canada où Burt finit par faire face à son plus grand défi: sa propre mortalité.

«Comment un homme à qui le contrôle est la chose la plus importante dans sa vie cède-t-il ce contrôle?» a demandé l'acteur. «C'est la chose la plus difficile de sa vie de ne pas pouvoir mener le combat.»

Tremblements: une journée froide en enfer, qui sortira sur DVD et Blu Ray le 1er mai, prouve que cette franchise n'a rien perdu de sa morsure. En réalité, Tremblements peut être la franchise la plus cohérente de son genre. Ils n'ont pas encore laissé tomber leurs fans, et comme Gross l'a souligné à la fin de notre entretien, ces fans décideront en fin de compte du sort de cette série éprouvée de fonctionnalités de créature.

«On ne peut jamais dire ce qui va se passer», a-t-il expliqué. «Je parie toujours contre Hollywood. Le show business c'est 5% show et 95% business, mais si six réussissent bien, je pense que nous avons une chance de revenir. "

Découvrez la bande-annonce de Tremblements: une journée froide en enfer ci-dessous et recherchez-le sur DVD, Blu Ray et VOD le 1er mai 2018!

Articles Similaires

Translate »